Union Nationale des Anciens Combattants, section Agneaux

DÉBUTS DE L’ASSOCIATION

« Œuvre d’union sacrée, patriotique, morale et humanitaire, ouverte à tous ceux qui ont servi sous les armes, et aux Associations ayant les mêmes buts, sans distinction d’opinion, de race ou de religion », l’U.N.C. Agneaux a pour but de :

  • Garder vivant le souvenir de nos morts de tous les conflits
  • Promouvoir auprès des jeunes générations la valeur du mot «SACRIFICE»
  • Défendre les intérêts matériels et moraux des Anciens combattants et des veuves
  • Organiser les Cérémonies Patriotiques
  • Maintenir l’esprit de camaraderie entre les générations d’Anciens Combattants en organisant des voyages, galette des Rois, etc…

Historique

Créée à l’échelle nationale et reconnue d’Utilité Publique par décret le 20 mai 1920, l’U.N.C. s’est partagée en plusieurs sections, régionales, puis locales.

La section des anciens combattants d’Agneaux existe depuis 1921, elle est rattachée à l’Union Nationale des Combattants qui siège à PARIS.

L’union national des combattants a été créée dès 1917 par Georges CLEMENCEAU, Ministre de la guerre et par le père Daniel BROTHIER, aumônier militaire des 101ème et 105ème régiments d’infanterie en 1914/1918. Le but était de rassembler, sans distinction d’origine sociale ni de religion, les anciens combattants et victimes de guerre.

L’U.N.C. a été reconnue d’utilité publique le 20 mai 1920 (J.O. du 2 Juin 1920). La loi du 31 Mars 1919 donne naissance à la législation combattante en ces termes : « La république reconnaissante envers ceux qui ont assuré le salut de la patrie, proclame le droit à réparation ».

A partir de 1923, la carte du combattant commence à être attribuée. Tous ceux qui ont été engagé dans un conflit où la France a participé la reçoivent désormais.

En ce qui concerne la section d’AGNEAUX, elle a été créée dans les années 20. Toutefois, le premier président connu est Pierre De Gouville, président jusqu’à son décès en 1971. Plusieurs présidents se sont succédés par la suite :

  • Georges JAMMES de 1971 à 1975
  • Maurice MADORE de 1975 à 1979
  • Jules CASTELAIN de 1978 à 1995
  • Bernard GRENTE de 1995 à ce jour

Les adhérents ont été de 121 en 1930 et de 150 dans les années 1995. En 2010, on dénombre 113 adhérents et veuves.

Les Anciens Combattants de la Grande Guerre commémoraient avec ferveur le 11 Novembre en présence de la population et des enfants écoles, tous présents, ce qui n’est plus le cas aujourd’hui malheureusement. La commémoration se terminait par un banquet auquel seuls pouvaient participer les combattants.

Inauguration du monument aux morts 1914-1918Inauguration du Monument aux Morts de 14-48

Temps forts

Le 3 Juillet 1919, le conseil municipal d’AGNEAUX décide qu’un monument serait érigé dans le cimetière à la mémoire des enfants de la commune « Morts pour la France » et vote une subvention de 500 francs. Le complément sera réglé par une souscription. Ce monument a été détruit pendant la guerre 39/45 par les Allemands. Celui qui le remplace a été inauguré en Novembre 1960. Sur ce monument figurent les noms de 42 victimes de la Grande Guerre, 1 victime de 39/45 et 2 victimes de la Guerre d’Algérie.

Organisation des cérémonies du 8 Mai – 18 Juin – 11 Novembre et 5 décembre (Algérie)

Pour l’anecdote, c’est à l’Assemblée Générale du 15 Octobre 1972 qu’il est décidé d’inviter les épouses au banquet ; De nos jours, un grand nombre d’épouses participent à ce banquet du 11 Novembre et à nos assemblées générales, ce qui est une bonne chose !

Malgré l’âge avancé de ses adhérents et dirigeants, l’Association est toujours dynamique !

8 Septembre 1997 : Un groupe d’Anciens Combattants au ravivage de la flamme à l’arc de Triomphe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

« Ne perdons rien du passé car ce n'est qu'avec le passé qu'on fait l'avenir ». Anatole France